Chanter pour muscler son larynx et limiter les ronflements

Aussi insolite que cela puisse paraître, faire des exercices de chant est une bonne technique pour diminuer voire supprimer les ronflements. C’est la conclusion d’une étude britannique publiée dans l’International Journal of Otolaryngology and Head & Neck Surgery qui montre que le fait de chanter quelques minutes chaque jour limiterait les ronflements aussi bien en intensité qu’en quantité.

chanteur

Chanter régulièrement permet de muscler le larynx - Photo Flickr de Jonathan Tellier

Cela ne surprend guère Jean-Michel Klein, président du syndicat national des ORL (SNORL). Muscler son larynx lorsque l’on ronfle, d’autant plus si l’on souffre d’apnées du sommeil, est d’une logique implacable. Pourtant, chanter pour lutter contre les ronflements n’a jamais été évident jusqu’à aujourd’hui.
 
Le chant entraîne une relaxation musculaire et respiratoire et permet une remusculation du larynx. Cette musculation est essentielle à tout ronfleur à condition que le ronflement ne soit pas nasal. Musclé ou non, si vous avez le nez bouché vous continuerez à ronfler.
 
Bien loin d’une solution miracle si vous souffrez d’apnées du sommeil, il reste important de garder une bonne hygiène de vie. Si vous êtes en surpoids, la perte de poids vous soulagera plus efficacement que le chant par exemple.

Par contre, si vous êtes juste ronfleur ou avec moins de 15 apnées par heure, appliquez ces techniques du chant à la perte de poids pour éviter une aggravation du syndrome et surtout pour la paix des ménages. Chanter ou ronfler, le choix pourra être donné !

Ce contenu a été publié dans Actualites SAS, On en parle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.