L’observance d’un traitement par PPC augmente après que les patients aient vu une vidéo de leurs nuits

videos apnees du sommeil sans ppc enregistrement sommeilComme plus de 20 millions d’américains, John Brugger a été diagnostiqué comme ayant un syndrome d’apnées du sommeil. Il ronflait, tournait et se retournait et luttait pour respirer pendant la nuit. Ces nuits qui le laissaient épuisé dès le réveil mais qui aussi augmentaient ses risques cardiaques, d’AVC et d’accidents de la circulation liés à la somnolence. Lassé de cette situation, M. Brugger a pris rendez-vous avec son médecin qui n’a pu que lui confirmer l’importance d’utiliser son appareil à Pression Positive Continue (PPC) chaque nuit.

M. Brugger avait bien tenté à plusieurs reprises de s’astreindre à ce traitement, mais comme plus de la moitié des patients sous PPC, il a simplement cessé de l’utiliser comme l’explique ce père de cinq enfants de Commerce City, Colorado « L’appareil était encombrant et j’avais du mal à dormir avec quelque chose sur mon visage ». Mais après avoir visionné une vidéo inquiétante où il se voyait pour la première fois passer une nuit (sans PPC) M. Brugger a eu un choc ! « Maintenant, je ne peux même pas aller dormir sans ma machine, même pour une sieste je mets mon masque » dit-il.

Cette vidéo fait partie d’une étude pilote mené par le Dr Mark Aloie, spécialiste du sommeil au National Jewish Health (Denver, Colorado). Dans cette vidéo M. Brugger se regardait périodiquement se tordre et haleter pour respirer au cours de la nuit.  » Voir cette vidéo a été un moment très fort dans ma vie » dit M. Brugger « J’en ai pleuré de me voir me noyer dans mon sommeil ce qui a finit de me convaincre de régler ce problème ».

Ceci étant évidemment l’objectif initial du Dr Aloia « L’apnée du sommeil est l’une de ces pathologies dont vous ne vous rendez pas vraiment compte. Je veux dire, vous êtes endormi, vous n’êtes pas consciemment au courant de ce qui se passe pendant la nuit ».

Sans traitement, le syndrome d’apnées du sommeil peut engendrer de graves pathologies médicales, y compris la dépression et des maladies cardiaques. D’autant plus que la somnolence engendrée peut être la cause d’un endormissement au volant et donc de graves accidents de la route.
« Nous avons en quelque sorte trouvé un moyen de convaincre ces patients de l’urgence de leur état » dit le Dr Aloia.

Dans un premier temps, les chercheurs ont montré à des patients des vidéos d’autres personnes luttant pour respirer pendant leur sommeil sans leur masque. Leur réaction a été « Wow, c’est vraiment mauvais » et puis, sans doute, certains se disaient  en eux mêmes « Mais moi je ne suis pas comme ça » explique le Dr Aloia. Puis nous avons pensé, pourquoi ne pas montrer aux patients leur propre vidéo d’enregistrement du sommeil et voir quels sont les effets ? »
Et l’effet a été spectaculaire : « Nous avons vu une augmentation de l’utilisation de la PPC de plus de deux heures par nuit, et après trois mois de suivi, les patients continuaient à l’utiliser » explique le Dr Aloia. « Nous avons vraiment créé un sentiment personnel d’urgence chez ces patients afin de changer leurs comportements. »
L’étude pilote a tellement bien fonctionné que le Dr Aloia et son équipe du National Jewish Health (Denver, Colorado) ont reçu une subvention du National Institutes of Health pour élargir l’étude. Dans les prochains mois, l’équipe testera son approche sur 300 patients et suivra leurs progrès pendant une année. « Nous avons été ravis par ces résultats. L’aspect le plus difficile étant les émotions que ces vidéos ont pu engendrer ; parfois nous avons eu des hommes qui n’avaient aucune conscience de leurs apnées et persuadés de n’avoir aucun problème, mais qui se retrouvaient en larmes après »
John Brugger a été l’un de ces hommes « Depuis le jour où j’ai vu ma vidéo, dès que je dors vous pouvez être certain que je porte mon masque ! Cela a changé ma vie, mon seul regret est de ne pas avoir fait ça 20 ans plus tôt ».

Voir la vidéo : http://www.eurekalert.org/multimedia/pub/79994.php?from=278125

Si vous aussi, vous avez du mal avec le traitement par PPC et que vous avez besoin de conseils ou tout simplement pour faire part de votre expérience et des améliorations de votre vie depuis la PPC, n’hésitez pas et rejoignez la communauté Respir@dom des spécialistes du sommeil et les membres vous répondent et vous soutiennent.

Crédit: National Jewish Health
Adaptation de « CPAP Usage Soars After Patients See Video of Their Struggle to Breathe »

Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualites SAS, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.